Du 25 au 31 Juillet 2012

Route de l'atlantique

Nous avons pris la route de l'atlantique (route 64) d'Est (Kristiansund) vers l'Ouest (Molde). C'est une petite route au bord de l'océan, constituée de ponts qui sautent d'îles en îles. L'idéal est de la parcourir lorsqu'il fait beau ou un jour de tempête. Nous avons eu de la grisaille... C'est dommage car les paysages sont sympas.
Aux alentours, nous sommes allés voir l'église en bois debout de Kvernes et avons aperçu beaucoup de biches et leurs faons.

Route des Trolls

Le lendemain, jeudi 26 Juillet, nous avons roulé jusqu'à la route des Trolls. Nous l'avons parcourue du Nord (Andalsnes) au Sud (Valldal). C'est encore une petite route, mais cette fois c'est en montagne. Il a fallu monter 11 lacets. Le fourgon a tenu le coup grâce à plusieurs arrêts pour faire des photos ou laisser passer les cars de touristes. Nous avons rebaptisé le fourgon : "Le Troll" !!
Cette route est superbe. Elle passe au dessus d'une grosse cascade. En haut, il y a un attrape touristes et un chemin est aménagé pour pouvoir aller admirer la vue sur la vallée. C'était vraiment bien, d'autant que nous avons eu un peu de soleil entre les nuages.
A Valldal, nous avons vu nos premiers champs de fraises mûres. Les fraises sont vendues au bord des routes. Mais il n'y a souvent personne pour servir. Il n'y a qu'une table avec des barquettes de fraises, le prix écrit sur un papier et une caisse ou un récipient avec de la monnaie. Chacun se sert. La confiance règne ! La petite barquette coûte entre 20 et 40nok (2,75€ à 5,50€). A priori s'ils vendent les fruits comme ça, c'est que personne ne triche (ni vole la caisse !). Il faudrait essayer en France pour voir si ça marche aussi bien (avis à Transpatates...) !

Geirangerfjord

Le lendemain, on s'est payé le ferry Valldal -> Geiranger, qui traverse tout Geirangerfjord, fjord classé patrimoine mondial. C'est très cher (650Nok / 90€) mais ça dure 2h. Et encore, dans les bateaux on ne paye pas très cher comparé aux vrais camping-cars (qui font plus de 6 mètres de long).
C'est superbe : pleins de cascades et de montagnes qui tombent dans le fjord. Nous avons eu beaucoup de chance car nous avons eu du soleil tout du long !
Geiranger (le village) n'a pas d'intérêt, il est entouré de montagnes et d'énormes bateaux de croisière. Nous avons donc filé vers le sud et nous sommes montés sur une montagne (Dalsnibba, 1500m d'altitude et la route est payante évidemment...) pour observer le fjord d'en haut. En haut, les lacs sont toujours un peu gelés et il y a de la neige sur les hauteurs. La vue est magnifique.
Le soir, on passe à Stryn et on roule au plus près du glacier Jostedalsbreen (l'un des plus grands de Norvège). Mais toutes les routes d'accès sont payantes et la pluie est de retour. On renonce.

Eglises en bois debout (Stavkirke) d'Urnes (à Ornes) et de Gaupne

Le lendemain, brouillard et grisaille sont au programme. On contourne le glacier par l'Ouest. Sur la route, on se tape un embouteillage (le premier et le dernier en Norvège) à cause d'un troupeau de chèvres ! Elles sont chez elles ;) A priori, toutes les voitures ne se mettent pas à leur rythme car beaucoup d'entre elles ont l'air blessées.
Arrivés à Solvorn, un joli petit village en bord de fjord, on traverse le fjord en bac (128nok soit 17€ pour deux A/R à pieds). A Ornes, il faut grimper pendant près d'une demi-heure pour rejoindre l'église, classée patrimoine mondial. La visite coûte 120nok pour deux, guide inclus. Nous sommes arrivés en même temps qu'un car de touristes français mais n'avons pas eu droit à une visite en Français (dommage, on s'était habitués !)
L'église est toute petite mais superbe. L'extérieur est sculpté ; l'intérieur est sobre, tout en bois, sans peinture ni sculpture. Toto a été déçu : pas de photos à l'intérieur.
A Gaupne, une petite ville près de Solvorn, se trouve une autre église en bois debout. La visite est normalement payante. Nous sommes arrivés en dehors des heures d'ouverture mais il y avait deux jeunes, dont une qui jouait du piano. On a fait comme chez nous ;) Ici c'est l'inverse d'Urnes : l'intérieur est plus beau que l'extérieur, car c'est entièrement peint. Malheureusement, l'argent de l'UNESCO et des touristes n'est pas arrivé jusqu'ici : l'église aurait bien besoin d'une restauration.
Dans cette région, ce sont les framboises qui sont à l'honneur et qui sont vendues en libre service au bord des routes (25 à 40nok soit 3€40 à 5€50 la barquette d'environ 150-200g).

Marche sur glacier

Le lendemain, on paye une excursion sur le glacier Jostedalsbreen, et plus précisément sur sa branche Nigardsbreen. Après moins d'une heure de marche le long d'un lac pour arriver jusqu'au pied du glacier, nous voilà encordés avec 38 autres personnes et un guide, crampons aux pieds. Ca me faisait un peu râler (oui, Toto déteint sur moi ;) de payer 34€ chacun pour marcher une heure sur de la glace mais en fait c'était super bien.
Déjà, il faisait beau (!!!), on n'a pas eu froid (je suis au point maintenant : collants polaires + chaussettes + chaussures de marches ! gants de ski, bonnet, polaires, etc.) et on a eu une belle vue sur la vallée. Le guide était sympa et s'y connaissait. Et puis s'était amusant de marcher comme ça. Une bonne expérience.
Le soir on s'est payé un camping (à Sogndal) car c'est tout de même sportif comme excursion. La douche s'imposait.

Naeroyfjord

Le lendemain, Lundi 30 Juillet, on décide de prendre le ferry de Kaupanger à Gudvanger, c'est à dire le ferry qui empreinte le Naeroyfjord, le deuxième et dernier fjord norvégien classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Pour 905nok (125€ !) on navigue plus de deux heures et on découvre deux fjords. Tout du long, nous avons été accompagnés par des marsouins (dauphins) et par le soleil !! On a vraiment eu beaucoup de chance car le soir il pleuvait des trombes.
Ce fjord là est aussi entouré de montagnes qui tombent dans l'eau, avec de nombreuses cascades. Il est très étroit (ce qui empêche les paquebots de croisière de venir :) mais atteint 1300m de profondeur ! L'extrémité du fjord est magnifique.
On a débarqué à Gudvanger puis on a roulé vers le Sud. On s'est arrêté à Stalheim, mini-village au-dessus d'une immense cascade. On a grimpé dans la montagne pour voir la vue sur la vallée et la cascade. C'est très beau.

On ne vous a pas encore dit que dans toutes les stations-service norvégiennes, on peut acheter des hot-dogs. C'est LE moyen de se nourrir pour pas cher. Jusque là on avait regardé de loin mais on s'est décidé à goûter. Il faut bien expérimenter la gastronomie norvégienne.
On choisit le pain (blanc ou brun) puis la saucisse. Moi j'ai pris une saucisse entourée de bacon. Toto, plus téméraire, a choisi une "saucisse-hamburger". Ensuite on pouvait choisir l'une des six sauces. Toto a demandé à la vendeuse de nous expliquer ce que c'est que ces sauces (toutes semblaient immangeables, il y en avait même une goût crevette !! des crevettes avec des saucisses...). Une fois que la vendeuse avait tout expliqué on a dit qu'on n'en voulait pas ! Pauvre vendeuse. On a ajouté du ketchup pour faire passer le tout. Résultat : un hot-dog classique pour moi, celui de Toto était... passons. Ca ne nous a pas vraiment nourris et ça nous a coûté 90nok (12€50).

Bergen

Le lendemain, nous nous sommes garés dans la banlieue de Bergen, deuxième ville du pays, puis sommes partis en bus.
On y allait surtout pour visiter la quartier de Bryggen, classé patrimoine mondial par l'UNESCO (et oui, encore !). C'est la vieille ville, composée de maisons en bois de toutes les couleurs qui ont résisté aux multiples incendies. C'est un peu comme à Trondheim, c'est très beau. Dans ce petit quartier, il y a des magasins attrape-touristes et quelques boutiques d'artistes.
Ensuite nous avons visité le reste de la ville (c'est vivant) dont le marché aux poissons, où les "poissonniers" parlent toutes les langues du monde. Le soir, je vous laisse deviner ce que nous avons mangé................. : J...A....P.....O....NN.......AIS ! Et oui, cette fois on n'a pas réussi à résister. Faut dire que le restaurant norvégien dans lequel on avait prévu de manger était plein. On s'est, comme d'habitude, régalés avec les sushis, surtout ceux au saumon.
En attendant le bus, une dame norvégienne est venue discuter avec nous ! Elle est d'accord avec nous : les Norvégiens sont froids et fermés. Elle dit qu'à l'Est (région paysanne), c'est pire qu'au Nord.
On reprend notre fourgon pour aller dormir dans la montagne avec des moutons, loin de la ville.

En bref : Tout s'enchaine dans cette région, on peut parcourir une route nationale touristique ou visiter un site classé patrimoine mondial par l'UNESCO chaque jour ! Ca coûte donc plus cher que le Nord mais c'est une super (et surtout superbe) région.

Quelques photos

01 Kvernes 016.jpg 02 Route de l Atlantique 004.jpg 03 Route des Trolls 046.jpg 04 Route des Trolls 062.jpg 05 Route des Trolls 064.jpg 06 GeirangerFjord 002.jpg 07 GeirangerFjord 022.jpg 08 GeirangerFjord 036.jpg 09 GeirangerFjord 038.jpg 10 GeirangerFjord 060.jpg 11 GeirangerFjord 064.jpg 12 GeirangerFjord 072.jpg 13 Pano 001.jpg 14 Bouchon de chevres001.jpg 15 Eglise Urnes 006.jpg 16 Glacier Nigardsbreen002.jpg 17 Glacier Nigardsbreen144.jpg 18 Glacier Nigardsbreen070.jpg 19 Glacier Nigardsbreen036.jpg 20 Naeroyfjord 002.jpg 21 Naeroyfjord 020.jpg 22 Naeroyfjord 036.jpg 23 Naeroyfjord 070.jpg 24 Bergen 002.jpg 25 Bergen 004.jpg 26 Bergen 008.jpg
Le Sud-Ouest de la Norvège - Suivant
Précédent - Centre de la Norvège - de Bodo à Trondheim
Sommaire