Du 1er au 8 Août 2012

De Bergen au Preikestolen

En quittant Bergen, nous sommes allés vers l'Est : direction Ulvik, petite ville au bord d'un fjord. Pour y aller nous avons pris une belle route de montagne qui longe des lacs. La vue en arrivant sur Ulvik est superbe. Ensuite, nous sommes allés à Voringfossen (cascade de Voring) près d'Eidfjord. Ce sont en fait deux cascades qui se font face. Le chemin d'accès est "à nos risques et périls" (c'était même écrit en français), mais permet d'avoir une vue assez incroyable à mi-hauteur. La "route" pour y accéder est géniale d'après Toto, horrible d'après moi. Tout dépend de :

Le lendemain, on se retape ces mêmes tunnels, en descente. Quelques kilomètres plus loin, la route est en travaux et en circulation alternée. Il n'y a pas de feu. Un monsieur nous fait arrêter et nous annonce 30 minutes d'attente pour laisser passer les camions ! Ils ne sont pas pressés les Norvégiens...
On prend la route 13 (route nationale touristique) vers le sud, et on croise une superbe double cascade qui tombe presque sur la route : Latefoss (le débit est impressionnant). A cet endroit, on croise aussi un monsieur avec une barbe aussi rousse que celle de Toto, et encore plus grande (mais je n'ai pas pu le prendre en photo, désolée ;) Plus au sud, encore une autre belle cascade. On prend l'habitude de s'endormir bercés par le bruit de l'eau.

Vendredi 3 Août, on a beau temps ! On continue de rouler vers le Sud sur la route 13. Et comme à chaque fois qu'on a du soleil, on trouve les paysages splendides. Et on en profite !
Le lendemain, la météo annonce que le beau temps doit continuer.

.

Le Preikestolen

Samedi 4 Août : réveil de bonne heure, on enfile les chaussures de marches et c'est parti pour 4 heures de randonnée.
Direction le Preikestolen, LA randonnée à ne pas manquer en Norvège. Le Preikestolen (le "rocher de la chaire") est un rocher qui surplombe un très beau fjord de 600 mètres. C'est superbe et très impressionnant. On s'approche de la falaise assis (pour moi), ou en rampant (pour les plus peureux) ; ou bien (pour les trouillards comme Toto) on ne s'en approche pas ! Malheureusement :

Conclusion : à refaire, à 6h du matin, en semaine, hors saison, avec le soleil. Prévoir les budgets parking et douches.

Stavanger

Après le Preikestolen, on roule jusqu'à Stavanger et son camping. Accueil merdique, sanitaires vétustes et dégueulasses, wifi payant, pas de place sympa. On renonce à notre douche et partons dormir plus au Nord, près du port et du phare de Tungenes. C'est à 13km seulement de Stavanger, l'endroit et charmant, calme, on est que deux camping-cars et on capte un wifi gratuit ! Au phare, il y a un détecteur de présence qui déclenche un orgue quand on s'approche. Ambiance assurée ! .

Stavanger est la quatrième ville de Norvège (après Oslo, Bergen et Trondheim, pour ceux qui suivent assidument :). Mais ça reste une petite ville : seulement 150 000 habitants, qui vivent des plates-formes pétrolières. Maintenant vous savez pourquoi la Norvège est si riche, et du coup, pourquoi elle ne fait pas partie de l'Europe.
Au premier abord, nous n'avons vu à Stavanger que d'énormes paquebots de croisière (quatre) ! On n'en avait jamais vu d'aussi grands. On a eu de la chance car deux sont partis (avec leurs touristes) au début de notre visite.
Cette ville a du cachet. Tous les bâtiments du port et de la vieille ville sont en bois. Au port, les bâtiments sont de différentes couleurs (comme à Bergen et à Trondheim). Mais la vieille ville n'est composée que de maisons blanches, sur une colline. Les rues sont bien fleuries c'est vraiment beau.
On a aussi été visité la cathédrale (40 nok - rien de bien passionnant) et le centre ville, vivant bien qu'on soit Dimanche et que le temps ne soit pas terrible : une averse s'est déclenchée au moment où on s'est assis dans le fourgon pour quitter Stavanger. Ouf.

De Stavanger à Kristiansand

On roule plein Sud, direction Egersund pour empreinter la route côtière (numéro 44). Cette route est belle mais nous l'avons entièrement parcourue sous la pluie, ce qui n'arrange pas les paysages (ce serait plus beau s'il faisait beau ;). Dans cette région, il n'y a plus de fjord ni de montagnes abruptes, mais de grosses collines arrondies. Les paysages sont plus doux. C'est sur cette route que nous avons vu, pour la première et dernière fois en Norvège, des ruches ! Les abeilles n'aiment pas trop le froid.
On dort dans un camping à Sogne pour 300 nok (42€ !!), une honte : camping boueux, vétuste, pas un seul arbre, eau chaude payante pour se laver, laver la vaisselle et le linge !
Le départ de Norvège est imminent. On s'est donc acheter du bon saumon pour faire des sushis. J'ai préparé le saumon et le riz, puis me suis rendue-compte que je n'avais plus d'algues nori ! J'ai essayé de les remplacer par de la salade (échec) et par du saumon fumé :). J'en ai aussi fait sans rien, en étalant le riz sur du film transparent et en serrant bien. Ca marche et ça a globalement le même goût. Même notre Ronchonchon préféré a aimé.
Ensuite on a roulé vers Kristiansand, ville depuis laquelle on prend le bateau pour le Danemark. On y a fait des courses et on a visité les alentours qui sont assez sympas : lacs et forêts. Comme d'habitude, les Norvégiens pêchent. A 6h00 mercredi 8 Août, il y avait déjà beaucoup de Norvégiens dans et au bord de l'eau.

Petit aparté concernant le gaz :
On est tombé en panne de gaz à Egersund. Il nous a fallu deux jours et 200 km pour en trouver. Dans le nord de la Norvège nous avions fait remplir la bouteille dans une station LPG, ça nous avait coûté 229 nok pour le remplissage, mais on ne sait pas combien de litre on nous avait mis (la bouteille n'était pas totalement vide). A Kristiansand, on s'est fait remplir la bouteille dans un boui-boui dans la zone industrielle de Sorlandsparken. On a eu droit à 11kg pour 189nok (26€).

Au revoir Norvège...

On quitte la Norvège avec un ferry Colorline, direction Hirtshals au Danemark. Trois heures de bateau (112€) avec plein de magasins duty-free pour faire passer le temps.
En résumé : la Norvège est réellement superbe et les paysages diversifiés. Mais on n'a pas eu de chance avec la météo, les norvégiens sont antipathiques, tout est très cher et il n'y a rien à manger à part du saumon (cru ou fumé, il est toujours excellent). On y a parcouru 8150 km et y avons passé 51 jours (ce qui fait une moyenne de 160km par jour). Ce serait à refaire, on referait ! On n'irait peut-être pas dans le grand Nord car c'est désertique et on a vraiment eu froid. On espère y revenir plus tard, peut-être en bateau, quand on sera (très) riches ;)

Quelques photos

01 Voringfossen 004.jpg 02 Latefossen 008.jpg 03 Preikestolen 080.jpg 04 Preikestolen 008.jpg 05 Preikestolen 012.jpg 06 Preikestolen 016.jpg 07 Preikestolen 076.jpg 08 Kristiansand 022.jpg 09 Kristiansand 004.jpg 10 Kristiansand 002.jpg
Précédent - La Norvège des Fjords
Sommaire